Plus de 170 000 candidats font face depuis ce matin du 19 Mai 2018 aux épreuves écrites du Probatoire général à travers l'étendue du territoire camerounais.

Autrefois appelé Bac première partie, cette épreuve demeure aujourd'hui un cauchemar pour les jeunes camerounais d'autant plus que ce diplome n'est reconnu qu'au Cameroun.

Nous souhaitons bonne chance à tous nos jeunes compatriotes.

  • (240)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Patrick Kum Bong Akwa est le nouveau PCA de Camwatter lire la suite

CAN 2019: La CAF et Le Cameroun sont des partenaires qui regardent vers la meme direction lire la suite

Alphonse Wamane Mbele nommé Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bertoua lire la suite

Exécution des civils par des soldats camerounais: le gouvernement fait le mea culpa lire la suite