Deces de la premiere femme Ministre du Cameroun
  • Posté par Il y a 4 Mois , 9 Jours, 11 H et 32 minutes

Delphine Tsanga est décédée le 16 Juillet 2020 à Yaoundé des suites de maladie.

Mme Tsanga Delphine Née ZangaTsogo est née le 21 décembre 1935 à Lomié, elle est originaire de la Région du Centre du Cameroun.

Après des études au Collège Moderne des Jeunes Filles à Douala, elle obtient le Brevet en 1955 avant de s’inscrire au Lycée Joss à Douala. Ces études la conduisent à Toulouse où elle décroche le Diplôme d’Infirmier d’Etat .Dès son retour au Cameroun en 1960, elle travaille à l’hôpital de Yaoundé, de Garoua et de Dschang.

Bien avant sa nomination le 7mai 2011 comme membre du Conseil Electoral, Delphine Tsanga née ZangaTsogo a occupé des très hautes fonctions administratives tant sur le plan national et qu’international. Voici une liste non exhaustive de ces fonctions :

Présidente du Conseil National des Femmes du Cameroun en 1964 ;
Représentante à l’Assemblée Législative en 1965 ;
Elue à la Présidence du Bureau National de l’Organisation des Femmes de l’Union Nationale Camerounaise en 1969 ;
Réélue à l’Assemblée Législative en 1970 ;
Ministre Adjoint de la Santé Publique en 1970 ;
Vice-ministre de la Santé Publique en 1972 ;
Présidente du Bureau National de l’Organisation des Femmes de l’Union Nationale Camerounaise de 1975 à 1984 ;
Ministre des Affaires Sociales de 1975 à 1984.

En ce qui concerne sa carrière internationale, Delphine Tsanga a été :

Membre du Bureau du Conseil International des Femmes en 1966 ;
Vice-présidente du Conseil International des Femmes(CIF) en 1970 ;
Conseillère de la Présidente du Conseil International des Femmes en 1976 ;
Présidente du Comité Sous –régional de l’Afrique du Centre pour l’Intégration des Femmes au Développement (CRAC/CEA/UN) en 1978 ;
Présidente du Comité Régional Africain de Coordination pour l’Intégration des Femmes au Développement (CRAC/CEA/UN) en 1979 ;
Présidente du Conseil d’Administration de l’INSTRAW (Institut International des Recherches et de Formation des Nations Unies pour la Promotion de la Femme) à St Domingue en 1979 ;
Membre du Jury du Comité d’Alphabétisation de l’United Nations Education Scientific and Cultural Organisation (UNESCO), de 1984 à 1986 ;
Présidente du Conseil d’Administration de (l’A.P.V.F.) l’Association de Protection et de Valorisation Forestière.

Romancière, Delphine Tsanga a commis deux romans à savoir :

·        Ekobo ou l’Oiseau en cage, publié aux éditions Edicef, Paris, 1983 ;

·        Vie de femmes, publié aux Editions Clé, Yaoundé, 1985.

 



Articles similaires

Carnet diplomatique : le point sur la cooperation bilaterale Cameroun-Bresil en matiere de securite maritime lire la suite

Carnet diplomatique : M. Anu a-Gheyle Solomon Azoh-Mbi, nouveau Haut-Commissaire du Cameroun en Afrique du Sud lire la suite

Carnet diplomatique : OWONO MENGUELE Desire Jean Claude, nouvel Ambassadeur du Cameroun en Guinee Equatoriale lire la suite