Coopération Italie-Cameroun: Biographies de deux Présidents atypiques
  • Post par Fils Noé Il y a 5 Mois , 2 Jours, 10 H et 35 minutes
  • 0commentaire

Dimanche, 20 mars 2016, au terme d’une visite d’Etat de quatre jours u Cameroun, le Président de la République Italienne, Sergio MATTARELLA, a invité le chef de l’Etat Paul BIYA, à effectuer une Visite Officielle en Italie. Un an jour pour jour soit du 20 au 22 mars, le président de la République se rendra en Italie pour honorer à l’invitation de son homologue. Voici la quintessence des biographies conjointes des deux chefs d’Etats.

BIOGRAPHIE DU PRESIDENT SERGIO MATTARELLA

Sergio MATTARELLA est né à Palerme, le 23 juillet 1941. Il est père de trois enfants.

- En 1964, il obtient le diplôme en droit à l’Université de Rome “La Sapienza”, avec mention très honorable et félicitations du jury. Son mémoire s’intitule « La fonction d’orientation politique ».

- Depuis 1967, il est inscrit au tableau de l’ordre des avocats du Barreau de Palerme.

- Il enseigne le droit parlementaire à la Faculté de droit de l’Université de Palerme jusqu’en 1983, date de sa mise en disponibilité pour cause de mandat parlementaire, suite à son élection à la Chambre des députés.

- Son activité scientifique ainsi que ses publications portent essentiellement sur des sujets de droit constitutionnel (l’intervention de la région sicilienne dans l’économie, le bicamérisme, la procédure législative, l’activité d’inspection parlementaire, l’indemnité d’expropriation, l’évolution de l’administration régionale sicilienne, les contrôles sur les collectivités locales). Il est également l’auteur de publications concernant des sujets liés à son activité parlementaire et de gouvernement.

Il présente des rapports et des interventions dans le cadre de colloques juridiques et dispense des cours de master et de spécialisation dans plusieurs

Universités.

- Son parcours politique commence sous le signe de l’engagement catholique-social et réformateur.

En 1983, il est élu député pour la Démocratie chrétienne dans la circonscription Sicile occidentale. Il siège à la Chambre des députés jusqu’en 2008.

Sergio MATTARELLA est élu douzième Président de la République, le 31 janvier 2015. Il succède ainsi à Giorgio NAPOLITANO qui a démissionné de ses fonctions le 15 janvier 2015.

BIOGRAPHIE DU PRESIDENT Paul BIYA

Paul BIYA est né le 13 février 1933 à Mvomeka’a dans l’arrondissement de Meyomessala, département du Dja- et-Lobo, région du Sud Cameroun.

A l’issue de ses études, il a obtenu les diplômes suivants :

1960 : Licence en Droit Public

1961 : Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris

1962 : Diplôme de l’Institut des Hautes Études d’Outre-mer (IHEOM)

1963 : Diplôme d’Études Supérieures en Droit Public

S.E. Paul BIYA est le deuxième Chef de l’Etat du Cameroun. Il a accédé au pouvoir le 6 novembre 1982 après la démission du Président Ahmadou AHIDJO.

Décembre 1967 : Monsieur Paul BIYA est nommé Directeur du Cabinet Civil du Président de la République. Janvier 1968 :

Tout en gardant le poste de Directeur du Cabinet Civil, M. BIYA se voit hissé aux fonctions de Secrétaire Général de la Présidence de la République.

Août 1968 : Monsieur Paul BIYA est nommé Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République.

Juin 1970 : Monsieur Paul BIYA devient Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République.

Juin 1975 : Monsieur Paul BIYA est nommé Premier Ministre de la République Unie du Cameroun.

Juin 1979 : La Loi N°79/02 du 29 juin 1979 fait du Premier Ministre le successeur constitutionnel du Président de la République.

06 novembre 1982 : Monsieur Paul BIYA prête serment comme Président de la République Unie du Cameroun, le deuxième de l’histoire du pays. Cette cérémonie se déroule au Palais de l’Assemblée Nationale, devant les élus du peuple, suite à la démission, le 4 novembre 1982, du Président Ahmadou AHIDJO.

Au moment de son accession à la magistrature suprême, Paul BIYA est le 1er Vice-président du Comité Central de l’Union Nationale Camerounaise (UNC) et Membre du Bureau Politique de ce parti.

Elu Président de la République le 14 janvier 1984, réélu le 24 avril 1988, le 11 octobre 1992 (première élection au suffrage universel direct avec multiplicité de candidatures au Cameroun), le 11 octobre 1997, le 10 octobre 2004 et le 9 octobre 2011.

Elu Président de l’Union Nationale Camerounaise, le 14 septembre 1984. Elu Président du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) après la transformation de l’UNC en RDPC le 24 mars 1985 à Bamenda.

En promulguant, le 19 décembre 1990, la loi sur les associations et les partis politiques, M. Paul BIYA a restauré le multipartisme au Cameroun (depuis le 1er septembre 1966, ce pays vivait à l’ère du monopartisme de fait).

A ce jour, plus de 200 partis politiques ont été légalisés. Le RDPC a obtenu la majorité absolue lors des élections législatives de mars 1997, de juin 2002, de juillet 2007 et de septembre 2013. Malgré ces victoires, le Président de la République a toujours choisi de former des gouvernements d’ouverture. Quatre partis sont représentés dans le gouvernement : le RDPC, l’UNDP, l’ANDP et le FSNC. Les dernières élections législatives et municipales ont eu lieu le 30 septembre 2013. Elles ont été organisées par un organe indépendant, Elections Cameroon.

Publications :

Monsieur Paul BIYA est l’auteur d’un essai politique,

Pour le Libéralisme Communautaire, éditions - Marcel Fabre, Lausanne 1987.

- Paul BIYA, un nouvel élan. Ouvrage entretien avec Charles NDONGO, Editions Africa Multi Media, Yaoundé, 1997.

- L’Émergence de l’Afrique. Regards croisés de Paul BIYA, Abdoulaye BIO TCHANE, Youssou

N’DOUR, Editions Le Cherche Midi, Paris, 2010.

Vie conjugale :

Son Excellence Paul BIYA est marié à Chantal Pulchérie BIYA. Il est père de trois enfants : Franck BIYA, Paul BIYA Junior et Anastasie Brenda BIYA EYENGA.

Fils Noé

 

  • (315)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Oui à la CAN 2019 lire la suite

NTABA détruit, jamais reconstruit 9 ans plus tard lire la suite

On refait le lit du Mfoundi lire la suite

CAN 2019: Abdouraman, l'enfant terrible du football camerounais assigne la CAF au tribunal lire la suite



laisser un commentaire

veuillez vous connecter pour commenter