1. Mr Ndamnsah, racontez nous comment est ce que vous avez vécu la visite du Président Biya en Italie ??

La visite du Président Biya a été pour nous camerounais de la Diaspora un moment important qui a mis notre pays en l’honneur pendant près d’une semaine.

A son arrivée, samedi 18 mars à l’aéroport militaire de Ciampino,  le Président Paul Biya et toute sa délégation ont été chaleureusement accueilli par les autorités italiennes, pendant que la communauté camerounaise composée de différentes associations culturelles, des membres de la Section, le Sous section RDPC d’Italie et de nombreux citoyens camerounais attendaient le Président et sa délégation aux abords de l’hôtel dans un vibrant comité d’accueil.  Il s’en est suivie une série de rencontres avec les plus hautes autorités politiques du pays hôte.

Le Président Biya a rencontré le Président de la République Italienne, son pair Sergio Mattarella, il a eu une rencontre avec le Président du Conseil, Paolo Gentiloni et aussi la Présidente de l’assemblée Nationale Laura Boldrini.

 

2. Quels ont été selon vous les moments saillants de cette visite ?

 

Cette visite a été certainement riche d’occasions importantes qui ont permis aussi bien au chef de l’Etat, son Excellence Paul Biya, qu’aux personnalités de sa délégation de s’entretenir avec leurs homologues italiens. Je suis convaincu que très bientôt nous verrons les résultats concrets de ces colloques. Je penses néanmoins que deux moments méritent d’être cités ici : Le chef de L’Etat a été reçu en l’occasion d’un diner d’Etat suivi d’un concert organisé par son homologue Italien dans la salle Paolina del Quirinale. Le concert était animé par la chorale Voix Glorieuses de l’université de Yaoundé I qui ont été invité pour l’occasion par le Président de la République Italienne, le Président Sergio Mattarella. Ce fut un moment angélique, très applaudi par tous les présents. J’ai eu l’honneur d’y assister grâce à l’invitation de l’ambassadrice de la République Italienne a Yaoundé, l’ambassadrice Samuela Isopi, que je tiens encore à remercier pour l’opportunité qui m’a été offerte. J’ai aussi eu l’honneur de saluer personnellement le Chef de l’Etat et son épouse qui m’ont paru deux personnalités très simples et ouvertes malgré le haut rang qu’ils occupent.  

Le mercredi 22 mars, invité par la Conférence des Recteurs des Universités Italiennes (CRUI) le Président Paul Biya a présidé une séance de travail entre les recteurs italiens et camerounais à l’issue de la quelle il lui a été décerné la médaille d’or de la CRUI. 

 

3. En tant que camerounais d’origine anglophone et membre du Bureau de la section RDPC en Italie comment avez-vous vécu la question anglophone en Italie ?

 

Je crois personnellement qu’à tout problème il ya une solution pourvu que toutes les parties en cause veuillent œuvrer pour le bien commun. Que tu sois camerounais du Nord, du Sud, du centre, de l’est ou de l’ouest la chose qui nous tiens à cœur c’est l’unité de notre pays.

 Je suis désolé que certains de mes compatriotes en fassent une question personnelle, dénigrent et menacent d’autres personnes seulement en raison de leur choix politique. Il est temps qu’en Afrique nous comprenions qu’avoir des vues différentes en politiques ne fait pas de nous des adversaires ou des ennemis. Personnellement, j’ai reçu des menaces et dénigrements sur les réseaux sociaux, et je remercie le Ministre Atanga Nji Paul qui m’a apporté son soutien dans un moment assez difficile pour moi. Je suis confiant que si nous restons unis le Cameroun pourra vraiment évoluer sur tous les plans et devenir un pays modèle.

Je continue d’œuvrer pour que les projets de coopération que nous sommes entrain de suivre puissent aller de l’avant, que les camerounais de la diaspora deviennent des acteurs crédibles qui s’investissent dans la promotion du Camerun. C’est seulement de cette manière que nous allons dépasser les divisions et clivages qui menacent notre pays.

Je tiens à remercier aussi l’ambassadeur  du Camerun a Rome S E Dominique Awono Essama, qui est entrain d’apaiser la situation ici, je salues aussi la sagesse de nos ainés, le Premier Ministre Philémon Yang et son Directeur de cabinet Dr. Paul Ghogomu Mingo qui sont des exemples d’intégrités pour notre communauté et qui sont entrain de travailler aussi pour unir tout le Cameroun.

 

 

 

  • (341)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Infrastructure routière: 113 milliards FCFA pour la route Babadjou-Bamenda lire la suite

Hydroélectricité: EDF produira l'électricité sur le fleuve Sanaga pour les 35ans à venir lire la suite

Cérémonie marquant le triomphe de la promotion « Paix et Emergence» de l'Ecole Militaire Interarmées lire la suite

Conservation de la mémoire de la Traite négrière: Les guides africains en formation à Yaoundé lire la suite



laisser un commentaire

veuillez vous connecter pour commenter