Histoire du Jardin Zoo-Botanique de Mvog-Betsi (Yaoundé) depuis 1951
  • Posté par Mathieu Mvogo Il y a 3 Mois , 12 Jours, 6 H et 12 minutes
  • 0commentaire

1951: Création d’un espace réservé à la garde des bêtes sauvages vivantes par Monsieur PFEIFFER.

â–º 1956 : Cession du zoo à un particulier (Monsieur KAROL) pour gérance. Ce dernier place cette affaire sous un angle commercial et fait des campagnes dachat et exporte même les animaux vivants. Ce qui a fait du Zoo une sorte de quarantaine avant exportation.

â–º1961: Le Zoo est cédé à un Médecin vétérinaire Monsieur PICKETT, captureur agréé qui lui aussi, continue à utiliser le Zoo comme quarantaine.

â–º1969 : Monsieur POUYOU prend le contrôle du Zoo. Il allie exportation et tourisme de vision. On pouvait à cette époque voir au Zoo de Mvog-Betsi : un éléphanteau, un chimpanzé, un couple d’antilopes, quatre crocodiles, deux pythons, deux tortues, deux vipères et plusieurs variétés de singes.

â–º1971 : Le Zoo rentre dans ladministration camerounaise, Direction des Eaux et Forêts (Ministère de l’Agriculture).

â–º1982 : Le Zoo devient la propriété de la Délégation Générale du Tourisme.

â–º1992 : Date de création du Ministère de lEnvironnement et des Forêts, le Zoo rentre sous sa gestion avec une superficie de 2,0647 ha.

â–ºA partir de 1971 jusquen 1996, le Zoo ne faisait que se détériorer avec un matériel complètement vétuste, hébergeant quelques animaux malades et affamés (primates en général). Son existence devenait méconnu des citoyens camerounais vivant dans la même ville, voire ceux habitant le quartier Melen (quartier voisin de Mvog-Betsi). Par cet état des choses, la fermeture de la structure était même envisagée à défaut de réhabilitation.

En 1997, le Ministre de l’Environnement et des Forêts en personne a pris la ferme résolution de réhabiliter le Zoo avec l’appui du Gouvernement Britannique. Cette nouvelle décision était donc suivie d’une mobilisation d’importants moyens matériels, humains et financiers nécessaires pour un succès sans précédent d’une réhabilitation qui a commencé avec la construction de plusieurs enclos modernes et qui se poursuit jusqu’à ce jour pour le grand bien de la conservation de la biodiversité de notre pays.

  • (836)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Bref aperçu historique de Yaoundé lire la suite

Yaoundé racontée par le Professeur Jean Baptiste Obama lire la suite

Construction de Mvolye: Apport des Spiritains : lire la suite

Les Pallotins, Fondateurs de l’Eglise catholique au Cameroun lire la suite



laisser un commentaire

veuillez vous connecter pour commenter