Le port en haut profonde de kribi s'attaque en réalité au gros du trafic international des conteneurs qui, pour l'instant, est mobilisé sur la côte ouest africaine par les ports de Tanger, d'Abidjan, Pointe-Noire ou de Lomé.
Le grand port de Mboro et ses quais fondés à -16 mètres de profondeur est capable de réceptionner des navires "d'une envergure inédite en Afrique Occidentale et centrale, pouvant atteindre 400 mètres et emporter quelques 100 000 tonnes de produits," peut-on lire dans "Kribi Port" le magazine du complexe portuaire.
Olivier Doleret, directeur des terminaux à Bolloré, à l'occasion de la signature du contrat de concession au groupement Bolloré-CMA CGM et CHEC, pour l'exploitation et le développement du terminal à conteneurs de Mboro ce mardi 25 juillet, est revenu sur la place stratégique et de locomotive dans la manutention portuaire que va représenter dans les 3mois à venir le Cameroun grâce au port de Kribi.

Ainsi que sur la manne économique, la création de plus de 800 emplois pour des locaux et l'apport du groupement des concessionnaires dans l'essor de la ville de Kribi en particulier et du Cameroun en général.
Les chiffres parlent d'eux-mêmes:" Le port compte une superficie de totale de 28mille hectares, qui s'intègrent dans le vaste complexe industrialo-portuaire. Kribi contenair Terminal dispose dans sa phase 1, d'un quai de 350mètres, in fine il atteindra une capacité de 1050 mètres en plein régime."
Dans son exploitation effective, le terminal polyvalent quant-à-lui peut héberger 1.2 millions de tonnes de marchandises "non conteneurisées" par an. Tandis que le terminal à conteneurs en régime normal traite 300 000 Twenty Equivalent Unit (TEU). Couplés, les deux terminaux , des entrepôts de 4000m carré pour le stockage et l'entreposage des marchandises. Et surtout deux grues de levage de 25 et 40 tonnes.
Edgard Alain Mebe Ngo'o, le ministre camerounais des transports, qui présidait à la signature de cette concession, dans ses projections, annonce que le port de Kribi sera "le point de départ d'une nouvelle expansion économique du Cameroun face à la concurrence continentale."
Mais un port d'une telle envergure représente aussi un défi logistique colossal. Un challenge surmontable qui se repose sur la double combinaisons "qualité des infrastructures et savoir-faire des concessionnaires." Selon le directeur général chargé de la logistique du PAK Cyrille Nkoa: "les navires et les marchandises transitant par le port de Kribi recevront un service aux meilleurs des standards internationaux". Qui semblent répondre aux attentes des opérateurs économiques.
Les services et équipements du KTC sont les suivants:
- 10 Ha, réservés à l'entreposage des conteneurs.
- Quatre (04) stations de pesage aux guérites d'accès terrestre de l'enceinte portuaire.
-Un atelier d'entretien et de maintenance des d'équipements.
-Deux portiques de quai post-panamax (STS)
-Cinq portiques de parc (RTG)

Fils Noé

  • (435)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Oui à la CAN 2019 lire la suite

NTABA détruit, jamais reconstruit 9 ans plus tard lire la suite

On refait le lit du Mfoundi lire la suite

CAN 2019: Abdouraman, l'enfant terrible du football camerounais assigne la CAF au tribunal lire la suite



laisser un commentaire

veuillez vous connecter pour commenter