Le Groupe A entre en scène pour le compte de la deuxième journée ce mardi 22 novembre 2016 sur la pelouse de Mfandena.

Ce lundi les quatres sélectionneurs et un joueur de chacune des équipes étaient en conférence de presse d'avant-match cette après-midi au stade omnisports de Yaoundé.

La quintessence de cet échange face à la presse: 

Cameroun – Afrique du Sud


Enow Ngachu (entraîneur du Cameroun)

 Le match contre l’Egypte aa été difficile. Nous avons manqué beaucoup d’occasions. Celui contre l’Afrique du Sud sera encore plus compliqué car l’Afrique du Sud est beaucoup plus expérimentée. Nous avons demandé aux joueuses de concrétiser toutes les actions qui se présenteront. Les attaquants sont naturellement égoistes. Nous avons demandé aux filles d’être plus collectives même si on ne doit pas brider le génie des unes et des autres. Nous sommes sereins. Le match va aussi se jouer sur le plan mental et nous avons travaillé dans ce sens.

 

Aboudi Onguene (attaquante du Cameroun)
Nous savons ce que nous avons à faire, prendre les trois points en jeu. Nous sommes des Lionnes, mardi la chasse sera ouverte et, peu importe la proie, nous la maîtriserons. Les Lionnes se portent bien. Elles sont concentrées. Leur objectif, se qualifier au soir de la deuxième journée. 

 

Desiree Ellis (entraîneur de l’Afrique du Sud)

Nous allons tout faire pour prendre les trois points. Nous avons travaillé sur les manquements observés lors de la première rencontre. Nous avons eu à jouer contre le Cameroun. Il nous est arrivé de gagner et de perdre. Nous sommes allés récemment en Guinée Equatoriale devant un stade plein. Nous y sommes allés avec l’intention de gagner et nous avons gagné. Nous allons tout mettre en oeuvre ce mardi pour nous donner les chances de gagner contre le Cameroun

 

Thembi Kgatlana (attaquante de l’Afrique du Sud)

J’ai l’air jeune mais j’ai déjà pris part à la CAN il y a deux ans en Namibie. J’ai également joué pour le compte de mon pays dans d’autres circonstances et pour le match qui nous attend, ce sera une vraie bataille. Il est clair que le Cameroun joue devant son public.Vous ne savez pas combien c’est un bonheur de battre un adversaire chez lui. C’est ce que nous voulons faire mardi.

 

Egypte – Zimbabwe
 

Mohamed Mostafa Abdelhameed (entraîneur de l’Egypte)

Pour le match contre le Cameroun, la pression était au rendez-vous. Contre le Zimbabwe on va jouer différemment. C’est un match décisif. Les deux équipes se battront pour les trois points. Après 17 ans d’absence, nous sommes de retour et nous espérons dans les années à venir nous classer parmi les meilleures équipes africaines.

 

Suzanne Ali Arafa (capitaine de l’Egypte)

Personne ne participe à une compétition pour perdre. Contre le Cameroun, le contexte était différent. A ceux qui pensent que nous sommes venus distribuer des points, je voudrais leur dire que nous sommes venus pour gagner et qu’ils pourraient être surprise.

 

Shadreck Mlauzi (entraîneur du Zimbabwe)

Contrairement à certains commentaires, le résultat de notre premier match n’est pas mauvais. Nous ambitionnons une victoire maintenant qui nous permettrait d’avancer dans la compétition. Je crois que notre participation aux Jeux Olympiques a été d’un grand apport. Cela nous a permis de jouer avec intensité et de rôder notre effectif. Nous allons mettre cette experience à contribution pour aller le plus loin possible.  

 

Talent Itai Mandaza (capitaine  du Zimbabwe)

Nous prenons les matchs comme ils viennent. Contre l’Egypte, vous verrez, ce sera un grand match. Ensuite face au Cameroun lors de la dernière journée, nous n’aurons pas peur. Nous avons déjà eu à affronter un public aussi important et enthousiaste au Brésil lors des derniers Jeux Olympiques.

Source: Caf média!

 

 

 

  • (801)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Le Prix STANDOUT WOMAN AWARD, Femme de Distinction 2019 décerné à Madame Nanga Agathe lire la suite

Paul Biya a quitté Yaoundé ce 10 novembre pour la France lire la suite

Convocation du corps électoral pour le 09 février 2020 lire la suite

Jour de deuil national en mémoire des 43 victimes de l'éboulement de Bafoussam lire la suite