Cérémonie de dédicace du nouvel album de KODJI DZALEU ce 27 novembre 2016 à l’Amphithéâtre Immanuel David de l’Université Protestante d’Afrique Centrale à 14h précises. C'est la consécration de plusieurs années de dur labeur. Chorales et groupe de diverses églises de la ville de Yaoundé accompagnent l’artiste KODJI DZALEU pour l’occasion : la chorale « Foie et vie de » l’EPC ADNA, la chorale « Martin Luther » de l’EELC Djoungolo, , la chorale « Kawtal » » de l’EFLC Mimboman et le groupe de louange Shelem » de l’EFLC de Biyem-assi.

La religion et la musique dans la peau 
KODJI DZALEU, de son vrai nom de KODJI Clémentine est née le 05 novembre 1986 à Mokolo dans le département du Mayo-tsanaga, dans l’arrondissement de Mokolo, région de l’Extrême-Nord. D’origine Kapsiki elle est issue d’une famille chrétienne dont le père est le fondateur de l’Eglise Fraternelle Luthérienne dans la localité de Mokolo où elle commence à chanter toute petite, à l’âge de 07 ans, à l’école de dimanche (culte d’enfants). Devenue plus tard monitrice du culte d’enfants et choriste, elle a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de ‘’La Voie des Anges’’ de l’Eglise Fraternelle Luthérienne de Mokolo.
En 2007, elle sort un premier album intitulé « MA KWASSENKENE » qui est essentiellement distribué à Mokolo. Arrivée à Yaoundé en 2009 elle n’a pas abandonné la chanson, tout au contraire ! Elle adhère à la chorale KAWTAL de la paroisse EFLC de Mimboman. En même temps, elle fréquente certains groupes, à l’instar de la chorale ‘’Foi et Vie’’ de la paroisse ADNA de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise où elle intervient dans certains concerts organiser pour la paix.

Dans les bacs
L’album qui est officiellement présenté au public ce 27 novembre a pour titre ‘’Essuies mes larmes’’. C’est un opus de sept (07) titres aux sonorités et rythmes variés et dans plusieurs langues : kapsiki,Mafa, fufuldé et français. Les sujets majeurs abordés ici sont la paix tant recherchée l’amour et la mission d’évangélisation ; les causes des guerres, crimes dans le monde... 
A côté du titre phare ‘’Essuies mes larmes’’, d’autres titres sont contenus dans cet album : ‘’Mi gueti ma’’, ‘’Mon ami donne ta vie’’, ‘’Yeso wi i’’, ‘’yeso a wouaye yé’’, ‘’Sauve ton serviteur’’, et ‘’Umen,Umen’’
Ce sont des pleurs, des cris et des appels à Dieu afin qu’Il essuie les larmes du peuple camerounais confronté aujourd’hui à toutes sortes de violences : les attaques terroristes, les assassinats, les viols, les crimes rituels, les accidents, les réfugiés, etc. Notre pays n’est pas le seul confronté à ces douleurs. L’Afrique voire le monde entier doit y faire face. C’est pourquoi je dis « Seigneur essuies les larmes de tes enfants ». Nous sommes les enfants de Dieu, ses créatures. Il est aussi sensible à nos pleurs et essuiera forcement nos larmes.

Source: Idriss Lissom

  • (962)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Bientot la fin de la penurie des pièces de monnaie dans les pays de la CEMAC lire la suite

Le Prix STANDOUT WOMAN AWARD, Femme de Distinction 2019 décerné à Madame Nanga Agathe lire la suite

Paul Biya a quitté Yaoundé ce 10 novembre pour la France lire la suite

Convocation du corps électoral pour le 09 février 2020 lire la suite