Selon une déclaration à Radio Equinoxe de Laurent Esso, Ministre de la justice, garde des scéaux:" la première phase des états généraux de la justice qui consiste à la collecte des données est déjà achevée."

"Les travaux de synthèse sont en cours de finalisation" a-t-il poursuivi. Selon toute vraisemblance, les heurts et autres grèves des "avocats anglophones" ces derniers jours à Bamenda, sont l'un des facteurs décisifs qui auraient poussé Etoudi, à accélerer certaines reformes dans l'administration judiciaire camerounaise. Les déclarations de Laurent Esso, laissent peu de doute à l'urgence indénibale que posent certaines révandications venues du Nord-Ouest: "À la suite des mouvements d’humeurs, le Président de la République son excellence Monsieur Paul Biya a ordonné la préparation des états généraux de la justice au cours desquels l’ensemble des problèmes posés par les avocats grévistes et bien d’autres encore seront examinés.

Il s’est avéré que les revendications n’étaient pas complètement infondées quant à la maîtrise de la langue, mais non pas sur la compétence technique des magistrats en cause. Il s’est posé le problème de l’incapacité de certains magistrats francophones, affectés dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, à s’exprimer en Anglais ou à maîtriser les principes de la Common Law qui seraient encore applicables. Le Président de la République a donc décidé de donner une autre fonction au haut magistrat concerné, et le remplacé par un autre magistrat dont le profil est mieux adapté à la situation. Dixit Laurent Esso.

Source: P.S. Nana

  • (855)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Discours du Président Paul Biya le 31 décembre 2019 lire la suite

Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEMAC : Programme de la journée du vendredi 22 novembre 2019 lire la suite

PATRIOTES NA BELE WA !!! lire la suite

Bientot la fin de la penurie des pièces de monnaie dans les pays de la CEMAC lire la suite