Il aura fallu attendre la 71è minute et la délivrance de la tour de contrôle des Lionnes Raïssa Feudjio dans un cafouillage indescriptible. Feudjio va reprendre un ballon du bout du pied droit pour assommer les espoirs des ghanéennes à la peine. Le public enflammer du stade Mfandena va exulter. Cameroun (1)- Ghana (0). Un match très tactique, conçu sur quasiment le même style de jeu 4-3-3 par les deux entraineurs laissait pourtant présager une ouverture vers l'avant. 

Les Lionnes très tôt dès la 1ère minute par Aboudi Onguené, intraitable et insoluble cet après-midi à Yaoundé, annonçait déjà la couleur sur les ambitions du Cameroun: Vite marquer et se mettre à l'abri. Toutefois, le bloc du Ghana, très bas a tant bien que mal résisté aux assauts répétés des Lionnes visiblement affamées. On visualise encore le  fabuleux rush solitaire d'Aboudi sur le flanc gauche du Ghana à la 20è minute. Un centre coupé au premier poteau qui va trouver le montant droit d’Ama Nana, la gardienne ghanéenne sera sonnée sur le coup. 

Progressivement alors que nous tendions vers la fin de la première mi-temps, le Cameroun toujours le pied à l'étrier verra un ballon d'Enganamouit enrayé à la toute dernière seconde par la main ferme une fois de plus de la gardienne ghanéenne, bien placé. C'est donc sur un score de (0-0) que les deux équipes vont rejoindre les vestiaires.

De retour pour la seconde manche, le Cameroun conserve son dispositif de jeu. Le Ghana, quelque peu bousculé en défense étoffe sa ligne de sentinelle avec l'entrée de Kusi Alice. Enow Ngachu ne bronche pas. Aboudi de retour avec les mêmes prédispositions qu'à la première mi-temps ne décélère pas. Au contraire ses coups de reins suite à des crochets intérieurs extérieurs, donnent du tournis à la latérale droite des black Maidens, Linda Eshun. La multitude de centres, venus de ce côté droit va longtemps pousser le bloc-équipe Ghanéen à y concentrer plus d'énergie. 

Mais le but se faisant toujours attendre par tout un peuple. Massé dans les gradins, le public des supporters crie à se rompre les cordes vocales. Coup de pied d'Aboudi, oui encore elle, reprise de la tête de Gaëlle Enganamouit, mais le ballon s'envole, repoussé par un pied ghanéen après que la gardienne Ama ait relâché la balle, nous sommes à la 69'. Corner, le stade s'immobilise, on crie le nom de Gaëlle Enganamouit, des « Ola géants » se font à tour de bras de tribunes en tribunes. Est-ce que le public l’a pressenti? Le corner s'élève, la gardienne s'envole, le public saute, mais la balle retombe. La pression augmente, le cuir rejeté dans une mêlée de joueuse ghanéennes et de pieds camerounais demeure scotché sur la ligne de but. Enganamouit a suivi le ballon que tente de rejeter au loin AMA Nana, peine perdue. Gaëlle en premier frappe, mais le bloc repousse, Ajara déboule, assène un violent coup de pied droit, le ballon est bloqué. Feudjio Raïssa, déjà dans la lutte surgit, d'un pointu extérieur pied droit, dont elle seule a le secret propulse le ballon avec rage au fond des filets.

 Le stade est en transe, les tribunes tremblent d'émotions, les uns se congratulent, les autres sortent leurs téléphones, des selfies pleuvent. Quelle belle image! Le Cameroun vient de marquer l'histoire à domicile. Un petit but pour Feudjio Raïssa qui le mérite largement au vu de son engagement depuis le début de la compétition avec les Lionnes. Mais une page dans les annales du football féminin africain vient de s'inscrire en grand pour le pays d'Enow Ngachu. A domicile, sans ciller dans un match à quitte ou double, le Cameroun vient de gagner son deuxième pari, se qualifier d’affilé pour la finale d'une Can féminine, deux ans seulement après l'échec face au Nigéria à Namibie. Indomptablement Lionnes !

Crédit photos : Frieda Nolla.

"

  • (751)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Bientot la fin de la penurie des pièces de monnaie dans les pays de la CEMAC lire la suite

Le Prix STANDOUT WOMAN AWARD, Femme de Distinction 2019 décerné à Madame Nanga Agathe lire la suite

Paul Biya a quitté Yaoundé ce 10 novembre pour la France lire la suite

Convocation du corps électoral pour le 09 février 2020 lire la suite