Le stade Ahmadou Ahidjo affiche désormais complet avec des supporters plus que jamais heureux d’arborer le vert-rouge –jaune.

Durant la rencontre qui opposait le Cameroun au Ghana dont l’enjeu était l’obtention d’une place en finale de la Coupe africaine des nations de football féminin, il y avait de l’euphorie et  de la passion, le tout agrémenté par un sentiment de patriotisme. C’était de l’inédit. Il fallait être sur les lieux pour  le vivre, toucher du doigt et partager ce cocktail d’émotions. Des supporteurs à n’en plus finir. Plus de places  assises. Et oui, voir les lionnes indomptables prester, esquisser leurs   dribbles était le but de tous ceux qui se sont rendus au stade d’Ahmadou Ahidjo. En effet on n’avait plus jamais  vu pareille situation autour d’une rencontre sportive  depuis l’époque des Geremi  Njitap, Lauren Etame Mayer et Patrick Mboma.  

Mais hier, comme lors de tous les matchs des lionnes indomptables du Cameroun, l’accès n’était pas  facile. Il fallait s’adonner au pousses-pousses. Certains fans ont préféré s’y rendre un peu plus tôt.

La rencontre de la demi-finale Cameroun-Ghana était aussi de l’animation. Une animation  orchestrée par des groupes  danse, des associations et des individus habillés à la façon « Ngando Picket ». C’était  l’apothéose. La finale s’annonce d’ores et déjà endiablée

  • (645)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite