Oporanozie douche tout un peuple. Le but de la nigériane à la 84è minute est venu arrêter couper court à tout le deployement fourni par les Pouliches d'Enow Ngachu pendant plus de 80 minutes de jeu. Comme contre l'Afrique du Sud, le Nigeria a opéré un parfait hold-up sur le Cameroun. L'expérience semble avoir pris le dessus sur la fougue et l'enthousiasme enivrante du public de Yaoundé venu en grand nombre supporter les Lionnes. 10è trophée de rang pour les Super Falcons qui règnent en maîtresses absolues sur le football féminin continental.
Le public triste, mais reconnaissant des moments de joie et de partage dans la communion échangés avec les Lionnes, n'a pas boudé son plaisir. Les Lionnes ont eu droit à des applaudissements nourris lors de leur rentrée dans les vestiaires.
Le Nigéria qu'on a peu vu dans ce match ultra dominé par les Lionnes dès la 4è minutes et la frappe cadrée d'Aboudi Onguené, aura su contenir les velléités du Cameroun. Une seule vraie occasion un but. Oparanozie encore à été décisive pour son pays. Florence Omagbemi, a gagné son pari. Remporter la CAN comme capitaine des Super Falcons et aujourd'hui comme coach. Après cette 3è défaite dans une finale, nul doute, que son alter ego Enow Ngachu va quitter son poste de sélectionneur des Lionnes après plus de 12ans de "bons et loyaux" services.
Le temps des interrogations sur ce qui n'aura pas fonctionné coté Cameroun lors de cette finale viendra. Pour l'instant, le label Lionnes et surtout la pratique du football féminin tant en Afrique qu'au Cameroun va connaitre des bouleversements imprévisibles. Lesquels il y a un an personne n'aurait soupçonnés sur le continent.

  • (634)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite