Avec une enveloppe de 328 millions de FCFA (500 000 euros), le projet a pour objectif de contribuer au renforcement de la démocratie, à travers la participation citoyenne et la mise en synergie des acteurs sociopolitiques qui travaillent sur ces questions. Le projet, qui est intitulé "Initiative Citoyenne pour le Renforcement de la Démocratie (InCReD)", va durer 36 mois (2016-2019).

La signature de cette convention entre dans le cadre des activités marquant la Journée internationale des droits de l'Homme. Le 10 décembre dernier en effet, l'Union européenne s'est jointe à la Communauté internationale pour célébrer cette Journée qui rappelle l'adoption, il y a 68 ans, par l'Assemblée générale des Nations Unies, de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. "Chacun d'entre nous porte individuellement la responsabilité de défendre les droits de l'Homme (…). L'Union européenne est déterminée à les protéger et à favoriser la création d'un espace pour la société civile" a déclaré à cette occasion Federica Mogherini, la Haute Représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de Sécurité.

En 2006, le Conseil de l'UE a adopté l'Instrument européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (IEDDH). Cet outil de financement vient s'ajouter aux autres instruments mobilisés pour mettre en œuvre les politiques de l'Union en matière de démocratie et de droits de l’Homme. Depuis 2010, le Cameroun bénéficie  annuellement d'une  enveloppe-pays  comprise  entre 600.000 et 1 million d'euros, pour mettre en œuvre des projets sélectionnés par appels à propositions. Pour la période 2014-2017, l'enveloppe du Cameroun est de 3.8 millions d'euros. La Délégation de l'UE soutient donc plusieurs projets de défense et de promotion des droits de l'Homme au Cameroun.

 

  • (721)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite