Le plan directeur national du GPL qui vient d’être adopté et qui sera mis en oeuvre dès 2017 voudrait porter ce taux à 58%, soit environ 18 millions de Camerounais d’ici 2030. Le gaz domestique constitue encore un luxe que ne peut s’offrir une bonne frange de la population camerounaise.

Selon les données de « The Global LPG Partnership », le partenaire du Cameroun dans l’élaboration de son premier plan directeur national du GPL, seulement 12% de la population camerounaise cuisine au gaz domestique. Et, ce plan directeur national du GPL, dont les grandes lignes ont été présentées mercredi dernier à Yaoundé, lors de la 9e assise du comité
Ad hoc du GPL envisage porter le taux de la population camerounaise ayant accès au gaz domestique à 58% d'ici 2030, soit environ 18 million de Camerounais, en substitution de combustibles solides comme le bois et le charbon de bois, afin de réduire la déforestation en cours, protéger la forêt, et réduire la pollution atmosphérique et les effets nocifs sur la santé de la cuisson au bois.

QDE

  • (703)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite