Le Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale, regroupant les six pays de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad) s’est achevé le vendredi 23 décembre 2016, par la lecture du Communiqué Final dans lequel les Dirigeants de la sous-région expriment leur détermination à sortir de la crise économique actuelle ainsi que par le discours de clôture du Président de la République du Cameroun S.E. Paul BIYA.

Selon le communiqué final des travaux auxquels ont participé Christine Lagarde, directeur général du FMI et Michel Sapin, ministre français de l'Economie:« Les chefs de l’Etat ont relevé d’emblée que le renforcement de la stabilité macroéconomique, ne nécessite pas un rajustement de la parité monétaire actuel mais plutôt, des efforts d’ajustement sur les plans intérieurs et extérieurs assorties de réforme structurelles adéquates .» 

Ainsi il en ressort des 21 résolutions adoptées à Yaoundé, que:  « des mesures pertinentes destinées à inverser durablement les tendances négatives de l’économie de la sous-région » combinant « une politique budgétaire adéquate, une politique monétaire appropriée et une coopération internationale renforcée » seront prise au niveau de la Cemac.

En fin, en matière de politique monétaire du gel des plafonds des avances statutaires de la Beac au niveau fixé sur la base des recettes budgétaires de l’exercice 2014. La Banque centrale (Beac) a été instruite de ramener le solde budgétaire à moins de 3% sur une période de 5 ans.

 

 

  • (754)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite