Rigo va de mieux en mieux ! Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le 2 octobre dernier à son domicile à Yaoundé, et opéré dans les jours qui ont suivi à Paris, l’ex capitaine emblématique des Lions Indomptables Rigobert Song a recouvré toutes ses facultés intellectuelles et physiques et se remet peu à peu de son accident.

Cette semaine, dans un entretien accordé à nos confrères de L’Equipe, le recordman de sélections avec les Lions (137 sélections pour 4 buts) a tenu à rassurer ses fans, bien conscient d’avoir échappé au pire :

« Quand je suis sorti du coma, je faisais à peine 60 kg ! Comment un homme très bien armé physiquement comme moi en était arrivé là ? Je suis vraiment revenu de très loin« , raconte le Camerounais avant d’ajouter «aujourd’hui, j’essaye de comprendre les choses différemment. On ne voit plus la vie comme avant. La vie est belle. Je me souviens de notre frère Marc-Vivien Foé. On était le matin ensemble, dans le vestiaire ensemble, sur le terrain ensemble, on se parlait, et il est parti… Les choses peuvent très vite changer. Je le sais encore plus aujourd’hui, car je suis un miraculé !

Bernard Tchoutang, l'ami d'enfance, est à ses côtés. Cet ancien coéquipier chez les Lions indomptables est présent depuis le premier jour de son hospitalisation. L'ancien défenseur de Metz (1994-1998) et de Lens (2002-2004) est aussi cajolé par Bernadette, sa mère, Esther, sa femme, et Jessie, sa cousine, qui le rejoindront un peu plus tard dans l'après-midi. «Au début, je ne pouvais pas aller dans la chambre tellement j'avais mal de le voir avec tous ces tuyaux, je restais dans le couloir et j'attendais, explique Tchoutang. Les femmes étaient beaucoup plus fortes que moi, elles entraient et me disaient comment il évoluait.»

Le médecin lui a demandé plus tôt : «Vous mangez bien ?» Un éclat de rire en guise de réponse. «Tout ce qui passe, je mange, je veux reprendre des kilos, je mange même des chocolats, la nuit.» Song revit.Robert Pirès nous avait confié au moment de l'annonce de son AVC : «Si quelqu'un doit s'en sortir, ce sera lui.» L'ancien international français connaissait parfaitement l'ami de sa jeunesse messine, le copain de chambrée, son voisin de palier. Song s'en est sorti. La star africaine raconte son incroyable histoire, celle qu'il a vécue et celle qu'on lui a racontée. Il parle comme avant. Il rit comme avant. Vraiment, rien n'a changé. Sauf les dreadlocks qui ont disparu...

  • (854)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Lancement du Tour cycliste Chantal Biya par le Ministre des Sports et de l’Education civique lire la suite

Deux élèves kidnappées et retrouvées par nos forces de défense lire la suite

Redémarrage du chantier du Complexe sportif d’Olembé à Yaoundé lire la suite

L’entreprise Atidolf Nigeria Ltd interdite de soumissionner à un marché public pendant deux ans lire la suite