Au lendemain de la conférence de presse de Maurice Kamto qui s'est autoproclamé président élu du Cameroun, certains avocats et autres défenseurs des causes indéfendables essaient de faire passer l'action du candidat Kamto en simple acte politique. Mais, tout observateur de la scène politique camerounaise comprend sans difficulté aucune qu'il s'agit là de l'aboutissement d'un processus murement refléchi et préparé d'avance.

Quelques faits:

  • Valsero et ses enfants de la révolution: le recrutement de Valsero et ses déclarations préviennent les autorités de l'insurrection qui se prépare
  • Le directeur de campagne de Maurice Kamto a annoncé la victoire de son candidat avant les élections et mis en garde les autorités en annonçant l'insurrection
  • Les leaders ambazoniens ont félécité le candidat Kamto de sa victoire le lendemain des élections et bien avant sa conférence de presse et se sont dits prêts à travailler avec lui par parachever la libération de l'ambazonie
  • Lors de sa conférence de presse, Maurice Kamto annonce de façon claire qu'il est le président élu et demande à Paul Biya de préparer la transition

Il est donc clair que Maurice Kamto avait déjà son plan bien ficelé et il ne fait que le dérouler; il a voulu à travers sa conférence de presse, d'une part voir la réaction des autorités camerounaises, d'autre part tester sa capacité à mobiliser les populations pour se rallier à sa cause.

Le candidat kamto sait très bien quel sera son résultat à l'issue de ces élections mais veut appliquer une stratégie qui est bien connue et qui a connu du succès en Cote d'Ivoire. Il cherche donc le ralliement de tous les prédateurs qui tournent autour la "proie Cameroun".

Restons vigilants.

 

 

  • (873)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Lancement du Tour cycliste Chantal Biya par le Ministre des Sports et de l’Education civique lire la suite

Deux élèves kidnappées et retrouvées par nos forces de défense lire la suite

Redémarrage du chantier du Complexe sportif d’Olembé à Yaoundé lire la suite

L’entreprise Atidolf Nigeria Ltd interdite de soumissionner à un marché public pendant deux ans lire la suite