Le scandale qui secoue actuellement l'organisation des élections du 07 octobre 2018 nous amène à nous interroger sur les motivations qui ont poussé les auteurs de ce montage.

Est ce qu'une personne formée par une ONG devient automatiquement membre de cette association?

A t-on besoin de l'avis de Transparency International pour prouver la transparence des élections?

Les autorités camerounaises doivent savoir que nous vivons aujourd'hui à l'ère de la communication et tout montage peut être vite découvert. Les auteurs de ce grossier mensonge ont oublié que la réaction de transparency serait aussi rapide.

Il faut donc assumer et supporter les conséquences.

 

  • (574)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEMAC : Programme de la journée du vendredi 22 novembre 2019 lire la suite

PATRIOTES NA BELE WA !!! lire la suite

Bientot la fin de la penurie des pièces de monnaie dans les pays de la CEMAC lire la suite

Le Prix STANDOUT WOMAN AWARD, Femme de Distinction 2019 décerné à Madame Nanga Agathe lire la suite