La deuxième édition du festival Mvet-Oyeng sous le thème «Contribution du peuple Ekang au développement économique, social et culturel de l’Afrique centrale» a lieu cette année dans la ville d’Ambam.

Le peuple Ekang se retrouve dans quatre pays d’Afrique centrale, le Cameroun, le Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon.

Du 08 au 20 juillet 2019, plus de 2 000 festivaliers se sont retrouvés dans la ville d’Ambam au Cameroun, pour partager et pérenniser la culture du peuple Ekang. Malgré les frontières étatiques, cette plateforme veut maintenir et sauvegarder les liens culturels qui existent entre les différents groupes de ce peuple de chaque pays. Plusieurs activités artistiques, culturelles et scientifiques sont au programme : conférences-débats, élection de la miss Ekang, ateliers de formation, expositions artisanales et commerciales, rites et danses traditionnels Ekang, et arts culinaires.

Pour Boniface Founguess, le préfet du Ntem au Gabon, et Hyacinthe Mba Mbo, le maire de la commune d’Ambam, promoteur du festival Mvet Oyeng, cette édition sera l’occasion d’expérimenter la libre circulation des personnes et des biens au sein de la Valée du Ntem et du Kye-Ntem. «La deuxième édition du festival Mvet Oyeng doit être un ciment fédérateur du peuple Ekang, dont les sujets doivent véritablement se parler, se côtoyer, se fréquenter. Partir d’un coin à un autre ne devrait plus être la croix et la bannière», ont-ils souhaité.

Loic Ntoutoume/Gabon Review

 

  • (92)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite