Il s’agit d’un accord de crédit de 192 millions de dollars US soit près de 113 milliards FCFA disponibles pour l’amélioration des conditions de transport sur la section Babadjou-Bamenda.

Un axe stratégique entre la région de l’Ouest Cameroun et celle du Nord-Ouest. La signature de l’accord de crédit a eu lieu le 20 avril 2017 à Washington entre les responsables du groupe de la Banque mondiale et Louis Paul Motaze, le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat).

Ce financement s’inscrit dans le cadre du projet de développement du secteur des Transports. Mais aussi de la concrétisation des engagements de la Banque mondiale depuis 2014. Le Cameroun avait alors obtenu le statut « de pays à financement mixte ». Un statut qui lui permettait de se présenter à nouveau aux guichets de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). Un retour du Cameroun à ce guichet qui aura duré 24 ans.

Selon les pratiques, le statut de pays à financement mixte permet d’accéder à des ressources supplémentaires et des services additionnels, comme les produits de couverture, les services- conseil et le rehaussement de crédit. A en croire les analyses de la Banque mondiale, ces sources de financement sont indispensables pour atteindre les objectifs de développement énoncés dans la stratégie pour la croissance et l’emploi.

 

  • (1014)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Bientot la fin de la penurie des pièces de monnaie dans les pays de la CEMAC lire la suite

Le Prix STANDOUT WOMAN AWARD, Femme de Distinction 2019 décerné à Madame Nanga Agathe lire la suite

Paul Biya a quitté Yaoundé ce 10 novembre pour la France lire la suite

Convocation du corps électoral pour le 09 février 2020 lire la suite