Le comité exécutif de la CAF réuni ce jeudi 20 Juillet 2017 à Rabat au Maroc, a adopté le passage à une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes au lieu de 16. L’augmentation du nombre de participants à la phase finale entraîne logiquement le passage du nombre de stades de 5 à 7. Ces mesures prenant effet à compter de la 32ième édition. Initialement prévue au Cameroun du 12 janvier au 3 février 2019,  la prochaine CAN se déroulera  du 7 juin au 7 juillet 2019.

Ces changements interviennent au moment où le débat enfle au sujet des retards supposés ou réels en ce qui concerne la réalisation des infrastructures devant accueillir la CAN 2019 au Cameroun. Et du coup, certaines nations n’ont pas cru devoir attendre pour se déclarer prêtes à accueillir la compétition convaincues que le Cameroun ne serait pas à la hauteur.

En l’état actuel, le pays d’Issa Hayatou est manifestement sous la menace de se voir retirer l’organisation de la 32ième édition de la CAN qui lui avait été attribuée depuis 2014. Le Cameroun se trouve-t-il dans le rouleau compresseur des nouveaux dirigeants des instances du football ? C’est tout comme !

 Le Président de la Fédération Camerounaise de Football, Tombi à Roko n’a pas manqué d’émettre des réserve quant à un éventuel retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun sous le prétexte de ces changements de dernière minute. Le Cameroun, par la voix du Ministre des Sports et de l’Education Physique a fait savoir  que le pays des quintuples champions d’Afrique tiendra ses engagements vis-à-vis de la CAF. Le stade Paul Biya d’Olembe (60 000 places), celui de Japoma de Douala (50 000 places) et toutes les autres infrastructures seront disponibles avant fin 2018.

En attendant, les inspecteurs de la Confédération Africaine de Football arrivent au Cameroun début septembre 2017. L’espoir est grand que grâce à la pression de la CAF, la CAN à 24 permettra au Cameroun de se doter des infrastructures sportives dignes de ce nom.

 Wait and see !

  • (1030)
  •  
  • 0
  • 0

Articles similaires

Exit Seedorf... La Fecafoot limoge le coach des Lions indomptables lire la suite

Samuel ETO’O Fils en communion avec le peuple Mvele à Esse lire la suite

Les Lionnes championnes d'Afrique de Volley-ball lire la suite

Nomminations dans certaines universités d'Etat lire la suite