CAN TOTAL GABON 2017:

Depuis 2010 le Cameroun courre toujours derrière une victoire en phase finale d’une compétition majeure.

Benjamin Moukandjo avait pourtant fait l’essentiel en marquant d’un joli cuir du droit un coup franc à la 34è minute de jeu. Les Lions ont fini sur un temps fort. Clinton Njié dès la 20’ minute à sonner la charge, faisant chavirer avec une passe lumineuse dans un intervalle impossible qui a profité à Bassogog. Mais le tir de l’ancien joueur des brasseries est aller mourir au pied du poteau droit de l’excellent portier des Etalons Kouakou Hervé Koffi.

De retour à la mi-temps, le Cameroun qui est revenu avec son ascendant psychologique va tenter à plusieurs reprises de corser l’addition. Que non! Bassogog diminué par une blessure contractée à la 45è minute se fait de plus en plus rare. Clinton Njié son alter Ego qui assurait presque le même rôle de harcèlement sur le coté gauche de la défense du Burkina est moins fringant. A la 58’, il va se permettre de raté une balle de buts les goals vides. Sa reprise du gauche trop écrasé passe tout simplement devant les poteaux du gardien Koffi, bien chanceux sur le coup!

 

Duels de roc

Le football étant ingrat, le Cameroun aura alors plusieurs actions successivement de buts. Mais ne va pas les concrétiser. La défense camerounaise et l’entrée cumulent au contraire une série de 4 cartons jaunes en une match. Même Benjamin Moukandjo aura son avertissement. Un court passage du désert qui va profiter aux velléités des Étalons qui sentent le vent entrain de tourner en leur faveur.

Issoufou Dayo, plein de réalisme à la 75’ minute sur un coup franc mal repoussé par la rempart des Lions Ondoa va propulser de la tête, le ballon au fond des filets des Lions. La défense et la barrière mal placées au départ du ballon ne laisse aucune chance à Fabrice Ondoa de réagir plus efficacement sur cette action de but. Le Burkina Faso ayant obtenu son égalisation (1-1) va tenter sur une dernière balle arrêtée d’Alain Traoré (homme du match) de prendre l’avantage sur le Cameroun. Mais c’est sur ce score d’un but à zéro que le zambien Janny Sikazwe le central de la partie va mettre un terme à la rencontre. Mauvaise opération donc pour le Cameroun qui après 7 ans continue encore de chercher une victoire en compétition internationale.

Fils Noé

  • (628)
  •  

Articles similaires

Immoaff - Yaoundé Cameroun lire la suite

Safyad Hotel - Yaoundé lire la suite

Centre Touristique de Nkolandom - Ebolowa Cameroun lire la suite

Projet SIF - Cameroun lire la suite